Retour à l'aperçu

Un comité de professionnels du monde économique dit oui à la nouvelle loi sur le CO2 et lance une campagne d’information

12. janvier 2021

Une alliance des industries pétrolière et automobile a initié un référendum contre la loi sur le CO2. La population suisse sera donc invitée à se prononcer sur le projet de loi – probablement en juin 2021. Une grande partie de l’économie suisse, qui veut s’engager activement en faveur du oui à la nouvelle loi sur le CO2, lance aujourd’hui sa campagne d’information.

Un grand nombre d’acteurs économiques suisses est favorable à la nouvelle loi sur le CO2. Il s’agit notamment d’organismes renommés des secteurs de l’énergie, de l’électricité et de la construction, ainsi que d’associations professionnelles majeures des secteurs de la finance et des assurances, de l’Association suisse des banquiers et de l’Association Suisse d’Assurances (ASA). Au total, une trentaine d’associations économiques font campagne en faveur de ce projet de loi et sont convaincues que seule une Suisse climatiquement neutre a un avenir à long terme.

La question du climat ne peut pas être remise à plus tard. Des actions et des solutions concrètes sont nécessaires. Le secteur économique est prêt à mettre en œuvre des solutions intéressantes et innovantes permettant de contribuer à une économie peu émettrice de CO2. La nouvelle loi sur le CO2 crée des conditions-cadres fiables et assure une certaine sécurité de planification. Elle permet à la Suisse de pérenniser sa prospérité, ses investissements et ses emplois. Les prétendus coûts mis en avant par les opposants impliquent en réalité des avantages considérables : moins de dommages à l’environnement, plus d’emplois et d’innovation.

Le comité économique en est convaincu : aujourd’hui plus que jamais, quiconque veut faire avancer la Suisse doit s’engager pour une politique climatique sensée et efficace. En bon compromis suisse, la nouvelle loi sur le CO2 est représentative de cette approche et bénéficie du soutien du Conseil fédéral et du Parlement. L’économie suisse est consciente de la valeur ajoutée que représentent des conditions-cadres fiables et respectueuses du climat. Seul le passage à une économie peu émettrice de CO2 permettra à l’avenir aux entreprises suisses de continuer à jouer un rôle déterminant, tant en Suisse que dans le reste du monde. C’est l’une des raisons pour lesquelles une large alliance, allant d’entreprises artisanales régionales à des sociétés actives au niveau mondial, fait campagne en faveur d’une loi sur le CO2 efficace.