Pourquoi, en tant que PME, nous nous engageons en faveur de la loi sur le CO₂.

  1. L’un des défis majeurs de notre époque est de limiter le réchauffement climatique à un niveau acceptable. L’unique moyen d’y parvenir est la décarbonation de la société. Sur le plan économique, en favorisant l’économie circulaire, nous devons trouver des moyens de dissocier la croissance économique d’une consommation toujours plus importante de ressources et d’énergie, ainsi que de la hausse des émissions de CO2. Dans cette optique, la loi sur le CO2 procure à l’économie des conditions-cadres fiables et transparentes, synonymes de valeur ajoutée, et améliore ainsi la sécurité des investissements et de l’emploi dans les entreprises.
  2. Le système dans lequel nous vivons n’est pas statique, mais dynamique. Si nous nous opposons à la loi sur le CO2, nous perdrons non seulement un temps précieux dans la course contre le réchauffement climatique, mais aussi les opportunités économiques associées.
  3. En agissant sur la base de la loi sur le CO2, nous investissons notre engagement et notre argent en faveur de la solution. Si nous rejetons La loi sur le CO2, nous réagissons uniquement aux effets du réchauffement climatique et devrons payer la hausse des coûts environnementaux et sociaux sans en retirer de valeur ajoutée.
  4. Il y a quelques années, le secteur des PME avait approuvé la Stratégie énergétique 2050. Les politiques énergétique et climatique sont des sœurs siamoises – soutenir les mesures de politique énergétique et rejeter celles qui portent sur la politique climatique serait totalement illogique.
  5. Les politiques énergétique et climatique sont indissociables de la politique économique. De toute évidence, pour le secteur des PME et la recherche suisse, la loi sur le CO2 représente clairement une source d’opportunités économiques. Ne nous laissons donc pas détourner de la voie du succès à long terme par des logiques de maximisation du profit à court terme ou par des intérêts politiciens.
  6. En tant qu’épine dorsale de l’économie suisse, les PME veillent à la stabilité, à la prospérité et à l’emploi. En inscrivant notre économie dans une perspective durable et en offrant aux jeunes les mêmes chances que celles qui nous ont été données, nous contribuons à cette stabilité. C’est pourquoi de nombreux entrepreneurs disent OUI à la loi sur le CO2, car les jeunes sont l’avenir de nos PME.