Comité Économie suisse pour la Loi sur le CO2

Une alliance des industries pétrolière et automobile a initié un référendum contre la loi sur le CO2. La population suisse sera donc invitée à se prononcer sur le projet de loi – le 13 juin 2021. Une grande partie de l’économie suisse, s’engage activement en faveur du oui à la nouvelle loi sur le CO2.

Prendre ses responsabilités ensemble

Le changement climatique est en train de se transformer en crise climatique : les glaciers fondent, les coulées de boue se multiplient, les inondations et les records de chaleur font la une des actualités. La Suisse est elle aussi sous pression. C’est le moment de passer à l’action, notre pays a besoin de solutions. Des entreprises conscientes de leurs responsabilités prennent l’initiative.

Emplois et investissements pour la Suisse

La nouvelle loi sur le CO2 est une garantie de prospérité, d’investissements et de sécurité d’emploi pour la Suisse. Grâce aux objectifs de réduction du CO2 définis, plus de 1,5 milliard de francs suisses de valeur ajoutée resteront chaque année en Suisse pour y générer emplois et prospérité. Cessons de dépenser des milliards de dollars par an pour importer du pétrole. Au-delà des coûts, cette stratégie procure aussi des avantages considérables : réduction des nuisances, création d’emplois et nombreuses innovations. Quiconque veut faire avancer la Suisse doit s’engager pour une politique climatique sensée et efficace.

Une solution libérale et non bureaucratique

La nouvelle loi sur le CO2 est un bon compromis pour la Suisse. Elle est soutenue par le Conseil fédéral et le Parlement. La nouvelle loi sur le CO2 crée des conditions-cadres fiables et libérales car elle se base sur des objectifs à atteindre et laisse aux entreprises un maximum de marge de manœuvre et de liberté de décision pour y parvenir. Elle permet également de réduire les formalités bureaucratiques en remplaçant 26 réglementations cantonales par une solution harmonisée pour toute la Suisse.